Pour vous rendre à Sajama, il vous faudra forcément faire étape à Patacamaya. A moins que vous ne veniez du Chili, et que vous aimiez marcher.

Sajama, quand on vient du Chili

Une autre option reste possible. Si vous souhaitez éviter un transfert, et économiser le prix d’un collectivo, vous pouvez prendre un bus de La Paz en direction d’Arica au Chili (le même transfert est possible dans l’autre sens). Indiquez au chauffeur votre intention de descendre à Sajama. Il vous laissera à une dizaine de kilomètres du village. La suite se fera à l’auto-stop ou à la marche selon vos envies.

Un seul collectivo pour le retour

Pour quitter Sajama, prenez de l’avance. Et soyez prêts à courir. Un seul collectivo part chaque matin à 6h, en direction de Patacamaya, pour 30 bolis par personne. Mais le nombre de passagers dépasse bien le nombre de places. Préparez-vous donc à faire une course à la bolivienne : un peu chacun pour soi. Mais ne vous inquiétez pas, ils ne laissent personne sur le quai. Enfin, normalement.

A Patacamaya, des collectivos ou des taxis collectifs (12 bolivianos) vous déposeront ensuite à El Alto. Il est également possible de se rendre à Oruro à partir de Patacamaya.

Sajama vaut (vraiment) le détour. Les trajets menant vers ce village de montagne prennent d’ailleurs assez peu de raccourcis. Que vous veniez de La Paz ou d’Oruro, il vous faudra faire étape à Patacamaya, à mi-chemin des deux villes. Pour cela, prenez un bus sur la ligne Oruro-La Paz (ou dans l’autre sens) et indiquez bien au chauffeur votre intention de descendre à Patacamaya.

Arrivez avant midi à Patacamaya

Une fois laissés au bord de la route (maps.me est votre meilleur ami), il vous faudra rejoindre l’artère principale de la ville pour attraper un collectivo en direction de Sajama. Une fois plein, celui-ci vous y amènera en 3 heures environ, pour 30 bolis par personne. Pour éviter tout loupé de collectivo éventuel, assurez-vous de partir dans la matinée de La Paz ou d’Oruro afin d’être à Patacamaya avant midi.