La Cappadoce fait parler par ses cheminées de fée, c’est vrai. Mais elle recèle bien d’autres trésors. Entre villes souterraines et églises dissimulées, voici un petit tour du proprio.

Le plus matinal

L’attraction est bien connue. Et donc, forcément, bien courue. Elle reste néanmoins incontournable. Chaque matin, si le vent le permet, plusieurs dizaines de montgolfières décollent des environs de Göreme à l’aurore. Le spectacle au lever du soleil est époustouflant ! Prenez un peu de hauteur sur les collines avoisinantes pour en profiter au maximum. Un conseil, n’attendez pas le dernier jour de votre séjour dans la Cappadoce car vous seriez très déçus que les montgolfières ne décollent pas ce jour-là alors que votre avion ne s’y reprendra pas à deux fois.

Le plus angoissant

Elles sont plusieurs en Cappadoce. Plus ou moins profondes, de nombreuses villes souterraines sont ouvertes au public (Derinkuyu et Kaymakli sont les plus connues). Il est donc possible d’explorer avec ou sans guide ces réseaux mis en place par les Chrétiens persécutés il y a plusieurs siècles. Claustrophobes ou pas, la descente dans les couloirs à l’épaisseur tout juste assez large pour vous vous donnera quelques frissons.

Le plus classique

Le chemin est quasi obligé si le temps vous est compté. Le musée en plein air de Göreme regroupe plusieurs formations typiques de la Cappadoce dans un petit espace et vous permet d’avoir un bref aperçu de la région en piétinant au milieu d’une foule de touristes. Avec une densité un peu plus aérée, la touristique citadelle d’Uchisar offre un panorama de toute la région. Si le temps vous est vraiment compté, on vous conseille de zapper la citadelle pour plutôt vous aventurer dans la vallée Blanche voisine !

Le plus rando

Préparez vos mollets ! La Cappadoce vous promet plusieurs balades plus ou moins physiques. Vu le nombre de vallées à explorer à pied depuis Göreme, vous pouvez facilement vous perdre plusieurs jours à randonner au milieu des cheminées de fée. Puisqu’il faut choisir, au rang de nos préférées on vous conseille les vallées Blanche, Rose et Rouge.

Le plus fidèle

Les pèlerins apprécieront l’expédition. Enfin, peu importe votre foi, vous aurez raison de faire le déplacement. À 60 kilomètres au sud de Göreme, la vallée de Soganli renferme huit églises dissimulées dans les décors troglodytiques de la région. Prenez quelques heures pour vous balader autour de ce petit village et admirer les fresques malheureusement détériorées par certains impies.

 

Sur le retour vers Göreme, prenez la superbe route en direction de Mustafapasa. Prolongez ainsi votre pèlerinage à la mosquée de Taskinpasa et au monastère de Keslik (avec la très bonne visite de son guide polyglotte). Amen.

Le plus ensoleillé

Les spots sont nombreux. Au-dessus de la vallée de Devrent, vers Pashabagi ou encore au niveau du drapeau turc dominant les vallées Rose et Rouge. Chaque jour, amusez-vous à admirer le coucher du soleil depuis un nouvel endroit des environs de Göreme. Vous découvrirez les fameuses cheminées de fée et les vallées de la région avec une nouvelle lumière. Avant de filer vous coucher pour être en forme pour le lever du soleil et ses innombrables montgolfières.