Les boucles de Bolovens et de Thakhek offrent toutes les deux de superbes paysages. Mais si le temps vous est compté, il faudra peut-être choisir d’en faire une seule. On est là pour vous aider.

Paysages : Thakhek

Petits cols entre deux montagnes karstiques, étendues de campagne verdoyante, coucher de soleil au Limestone Peak... Côté paysages, la boucle de Thakhek surclasse sa concurrente des Bolovens. Rechargez bien la batterie de votre appareil photo avant de partir.

Activités à faire : Thakhek

Les cascades des Bolovens ont un côté magique. Que ce soit du côté de Tad Yuang, Tad Champy ou de Tad Tayicseua, vous pourriez passer une après-midi à admirer ces chutes. Mais Thakhek tient largement la concurrence avec ses grottes paisibles (Xieng Liap ou Tham Sa Pha In par exemple). Et, grâce à l’immersion fascinante de 7 kilomètres dans le noir au niveau de la grotte de Kong Lor, elle l’emporte niveau activités.

Distance : Bolovens

Sur les deux boucles, vous pouvez organiser votre temps comme vous le souhaitez. Trois, quatre ou cinq jours. Voire plus. Vous pouvez aussi vous tester un jour en allant voir quelques cascades sur les Bolovens ou quelques grottes autour de Thakhek. Mais pour réaliser la grande boucle, vous parcourrez au moins 100 kilomètres de moins sur la boucle des Bolovens (= plus de temps pour les cascades et des économies d’essence).

Coût : Thakhek

Après avoir dû systématiquement payer les parkings et les entrées des cascades sur la boucle des Bolovens, celle de Thakhek soulage un peu le porte-monnaie. La seule vraie dépense a lieu à la grotte de Kong Lor (65 000 kips par personne, mais ça vaut le coup) alors qu’il est possible de visiter plusieurs grottes sur la route sans rien dépenser.

État de la route : Bolovens

Si quelques portions de la boucle des Bolovens étaient en travaux à notre passage, en avril 2018, l’état de la route était quand même mieux que sur celle de Thakhek. Les nombreux nids de poule ne vous empêcheront quand même pas de réaliser le parcours à Thakhek... ils vous obligeront plutôt à profiter lentement des paysages magnifiques de la boucle !

Hébergement : Bolovens

Après un joli stop à Tad Lo, prolongez votre parcours sur les Bolovens jusqu’au village de Captain Hook. Et prévoyez d’y dormir. En plus d’une visite du village animiste de Kokphoungtai (culture du café, présentation des plantes médicinales et explications sur la culture Katu), vous aurez peut-être la chance de parler magie noire avant de vous coucher ! On vous le conseille à 200 %.

Durée : match nul

Dans les deux cas, on a parcouru la boucle en trois jours. Sans avoir l’impression d’être particulièrement pressé pour autant. Et, finalement, c’était une bonne manière de faire les deux boucles !

Fréquentation touristique : Thakhek

Après la boucle des Bolovens où vous croiserez souvent les mêmes têtes, la boucle de Thakhek paraît presque désertique. Beaucoup moins fréquentée, elle donne un peu moins l’impression d’industrie que peut dégager la boucle des Bolovens au départ de Paksé.

Le vainqueur est donc...

... Thakhek ! Avec un score très serré de 4-3. À bon entendeur !