Entre le Machu Picchu, les salineras ou encore les ruines de Pisac, la Vallée sacrée des Incas peut facilement retenir le voyageur. On vous conseille d’y passer du temps.

Le Machu Picchu ne suffit pas. Certes, la cité inca constitue un passage obligé au Pérou. Mais pourquoi ne pas vous attarder dans la région ? À Cusco d’abord. Pour la visite de la ville et aussi la balade sur ses hauteurs, au milieu des ruines du Sacsayhuamán.

Pisac, Moray et salinas

Au départ de Cusco, organisez-vous un petit circuit entre Pisac, Urubamba et Ollantaytambo. En dormant dans chacune de ces villes, vous pourrez tranquillement prendre votre temps pour visiter les ruines de Pisac, les salinas de Maras et les fascinantes terrasses de Moray. Dernier stop (pas obligatoire), sur les ruines en hauteur d’Ollantaytambo.

Du Salkantay au Choquequirao, un large choix de randos

Dernier conseil, faites une randonnée dans la région. Le meilleur moyen de profiter des paysages. Au choix, Salkantay, Choquequirao, rando jusqu’aux montagnes colorées. Le menu est large et justifie de rester une dizaine de jours dans le coin. Car, on vous l’assure, vous aurez envie de vous servir une deuxième fois.

Les salinas de Maras

Si vous envisagez de passer du temps dans la région de Cusco, achetez le “boleto turistico”.

 

Pour 130 soles, vous aurez accès au Sacsayhuamán, aux terrasses de Moray, aux ruines de Pisac ou encore à quelques musées à Cusco.

 

Un ticket vite rentabilisé. Pour les salinas, vous devrez en revanche payer 10 soles directement sur place pour accéder au site.

Comment rentabiliser son séjour dans la Vallée sacrée

Les terrasses de Moray