Pour traverser la frontière entre l’Afrique du Sud et le Lesotho, de multiples options s’offrent à vous. De notre côté, on a plutôt opté pour une entrée par Caledonspoort et une sortie à Sephapos Gate.

L’entrée dépendra de votre parcours en Afrique du Sud et au Lesotho. Dans notre cas, le plan était clair : quitter le parc Kruger pour rejoindre Semonkong, en passant par le Golden Gate National Park. Le passage de frontière devait donc se faire à Caledonspoort. 

 

En arrivant depuis Fouriesburg, on gare la voiture devant le poste-frontière côté sud-africain. Le passeport est donné, le tampon délivré, une simple formalité. On reprend alors la voiture pour quelques centaines de mètres, puis même procédure côté basotho. Au passage, on s’acquitte des 10 rands (ou loti, c’est équivalent) par personne à la frontière du côté Lesotho.

Si vous pouvez éviter de quitter le Lesotho par Sephapos Gate, n’hésitez pas ! Sinon, vous en aurez alors pour des dizaines et des dizaines de kilomètres de no man’s land vous menant vers… pas grand-chose.

Un petit conseil...

Une maison basotho croisée sur la route du Katse Dam

N’oubliez pas les papiers de la location de voiture !

Après cinq jours magnifiques passés entre la région de Leribe et Semonkong, on repart vers l’Afrique du Sud et la ville (anonyme) de Cradock. On se dirige donc vers la frontière au niveau de Sephapos Gate.

 

La sortie du Lesotho se fait sans problème. Au retour en Afrique du Sud, un agent légèrement zélé vérifie avec grand soin nos papiers… et surtout l’autorisation de sortie du territoire délivrée par l’agence de location pour notre véhicule. Tout est en règle, direction la Garden Route !